Inscription

Choisissez-en un qui vous plaît, vous ne pourrez plus le changer.

Vos sports préférés se déroulent :
Suivi de commande
Car chaque projet à un coût

Nous avons besoin de vous,
Pourquoi soutenir Second Relais :

  • Soutenir l’écologie responsable et circulaire au sein de la pratique sportive. Nous pourrons ainsi véhiculer au plus de monde possible l’importance de la seconde main dans l’univers du sport.
  • Devenir un acteur de la mobilisation du green sport
  • Permettre à Second Relais d’exister et de se développer pour permettre à tous les sportifs de s’équiper d’une façon aussi économique.

* Second Relais fait uniquement payer aux finishers les frais bancaires et/ou la livraison (si elle est souhaitée)

C’est pour tout cela que nous avons besoin de vous,

Merci
Nous rendons le paiement possible à la société Second Relais

Second Relais est une entreprise sociale et solidaire qui propose la vente d’équipements 100% responsable et gratuit à tous les sportifs. Aucune source de revenue n’est prise sur les ventes.

Soutenez l’écologie circulaire au sein de la pratique sportive grâce à votre contribution volontaire du montant de votre choix.

Nous soutenir à hauteur de :
Enregistrer
  1. Accueil
  2. Non classé
  3. Qu’est-ce que l’économie circulaire...

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

Puiblié le 09/04/2024

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

 

« Truc de bobo » ou « effet de mode », le moins que l’on puisse dire, c’est que les clichés sur l’économie circulaire vont bon train… à défaut d’être justifiés.

Si tu n’es pas au clair avec le concept, pas de panique ! On t’explique tout dans un article qui va te permettre de comprendre ce qu’est l’économie circulaire et quels sont ses bienfaits pour l’environnement.

Définition

On estime à 2,2 milliards de tonnes les déchets générés chaque année au sein de l’Union européenne (chiffres du Parlement Européen). C’est énorme, surtout lorsque l’on sait qu’une partie d’entre eux pourrait connaître un tout autre destin.

Le modèle économique qui prédomine depuis la Révolution industrielle est celui de l’économie linéaire. Imaginez une ligne droite, avec un début et une fin. On extrait, on fabrique, on utilise et puis on jette. Hop, poubelle ! Facile, non ? Le problème, c’est que ce modèle a ses limites.

Il y a déjà un bon paquet d’années que l’on sait que les ressources naturelles ne sont pas illimitées, et que leur extraction se fait parfois au détriment de l’environnement et des populations.

L’économie circulaire propose un changement total de paradigme en repensant le cycle de vie des produits, de l’extraction des ressources à leur utilisation en passant par la production. Il s’agit aussi bien d’un modèle de production que de consommation, puisque les consommateurs ont eux aussi un rôle crucial à jouer dans leurs habitudes d’utilisation.

Les piliers de l’économie circulaire

L’économie circulaire s’articule autour de 3 grands axes (offre, demande et gestion des déchets) reposant à leur tour sur 7 piliers :

  • Approvisionnement durable : limiter l’impact environnemental de l’extraction de ressources naturelles.
  • Écoconception : limiter l’utilisation de matières polluantes et favoriser les matières recyclées et durables.
  • Écologie industrielle et territoriale : permettre aux entreprises de collaborer pour limiter l’utilisation de ressources, via la mutualisation par exemple.
  • Économie de la fonctionnalité : changer notre rapport à la consommation de biens et de services et privilégier l’usage à la propriété lorsque c’est possible.
  • Consommation responsable : consommer responsable, c’est réfléchir avant d’acheter et ne pas systématiquement se tourner vers le neuf.
  • Allongement de la durée d’usage : réparer, réutiliser, revendre… bref, éviter au maximum de jeter. Et ça, ça nous parle chez Second Relais !
  • Recyclage : valoriser les déchets et leur donner une deuxième vie.

L’objectif de l’économie circulaire est donc de sortir du modèle du « tout jetable » en limitant le gaspillage et en allongeant la durée de vie des produits dont l’on se sert au quotidien. Si à titre individuel, c’est déjà ça de gagné pour le porte-monnaie, les avantages de l’économie circulaire ne s’arrêtent pas là, vous allez le voir !

Les bienfaits de l’économie circulaire

Le premier bénéfice est environnemental. Car en limitant le recours aux ressources naturelles, on contribue à protéger l’environnement en évitant la destruction des écosystèmes et de la biodiversité.

C’est également un bon moyen de limiter les émissions de CO2 liées à l’extraction de ressources et à la production. Moins extraire, moins produire, cela contribue à limiter la consommation d’énergie. Un point important lorsque l’on sait que 80 % de l’impact environnemental d’un produit est déterminé dès lors qu’il est conçu

Autre bienfait, l’économie circulaire est un véritable moteur pour l’emploi, car on encourage la création et le développement d’acteurs qui vont recycler, réparer et donner une seconde vie aux produits.

Enfin, c’est aussi un formidable moyen de créer du lien autour de nouvelles manières de consommer. Sans prétendre réinventer la roue, l’économie circulaire nous pousse à réfléchir et à agir collectivement pour sortir d’un modèle économique délétère.

Et le sport dans tout ça ?

Économie circulaire et sport sont inévitablement liés. Matières polluantes dans les vêtements, plastique à usage unique sur les événements sportifs, équipement non utilisé qui dort au fond de placards…

À ce propos, l’ADEME estime que près de 70 000 tonnes d’articles de sport partent chaque année à la poubelle. C’est dommage quand on sait qu’une bonne partie pourrait être réutilisée et mise à disposition de nouveaux sportifs !

En tant que sportifs et sportives, l’économie circulaire nous invite à repenser nos modes de consommation pour des pratiques plus durables. Si le sujet vous intéresse, nous en parlions justement en détail dans un article consacré aux gestes du sport durable

Et pour terminer cet article, quoi de mieux que les mots de l’ami Florian Chabbal, qui insistait dans une interview réalisée pour Second Relais sur l’importance du bon sens. Parce que faire du sport en pensant à la planète, c’est possible et ce n’est pas forcément compliqué !

Rédaction : Aurélien Lécuyer

Ne ratez pas une news